5 ENDROITS FAVORIS AU NICARAGUA

Posted on 2019/08/21

Notre ambassadrice, Cat de D Bus Life, partage ses 5 coups de cœur lors de leur passage au Nicaragua.


APOSENTILLO

Juste après avoir traversé la frontière entre le Honduras et le Nicaragua, nous avons passé à côté d’un des plus grands centres du Nicaragua, soit la ville de Chinandega. À la croisée des chemins à Chinendega, nous avons décidé de prendre la route vers l’océan Pacifique pour Aposentillo et nous n’avons pas été déçus.


Cette partie du Nicaragua est peu connue et nous même n’avions pas prévu nous y arrêter, mais comme nous avons rencontré un couple d’Espagnols qui y avaient acheté une propriété, nous avons décidé de faire le détour pour aller les visiter.


Aposentillo est au bord de l’océan Pacifique et est reconnu pour ses vagues exquises. Il y a une vague pour les débutants et une autre nommée « The Boom », qui attire les pro surfeurs de partout à travers le monde.


Le village est typiquement Nicaraguayen avec sa route en terre et de petites tiendas (boutiques) à ses abords. Il y a quelques surfs camps et un hostel tenu par un français qui s’appelle le Badaboum en l’honneur de la fameuse vague du coin.


La plage y est magnifique, les vagues très peu fréquentées et l’ambiance extrêmement relaxe. Quand nous y étions, la saison des avocats et des mangues battait son plein. Les fruits murs tombaient abondamment des arbres et nous pouvions nous approvisionner chaque jour.



LAGUNA APOYO

Selon moi Laguna Apoyo est l’un des endroits les plus zen que je n’ai jamais fréquenté. La lagune à proprement dit est dans le cratère d’un volcan qui n’est plus actif depuis plusieurs années. Son eau est limpide, fraiche et apaisante.


Il y a quelque chose de spécial à propos de cet endroit et tous ceux qui y sont allés pourront le confirmer. Une sorte de vague d’énergie apaisante et vivifiante qui marque les visiteurs qui y passent.


Laguna Apoyo offre une pause de la chaleur accablante qui peut plomber sur le Nicaragua et l’eau douce est agréable après avoir passé quelques jours, voire quelque semaines, au bord de l’océan Pacifique et de l’eau salée.


Je recommande de passer quelques jours à cet endroit et d’en profiter pour faire un arrêt au volcan Masaya. Il s’agit d’un des volcans actifs du Nicaragua et il est possible de se rendre jusqu’au cratère, sans quitter le confort de sa voiture (ou d’un taxi). Une fois rendu au cratère on peut voir la lave bouillonner tout au fond ainsi que les gaz s’échapper. Une expérience assez impressionnante, encore plus le soir tombé.



GRANADA

Si vous voyagez au Nicaragua, un arrêt à Granada s’impose. Ville coloniale à saveur espagnole avec ses magnifiques bâtiments historiques et des cathédrales à faire des jaloux.


On y arrête pour l’histoire, l’architecture, l’expérience culinaire, une visite des petites islas (iles) et peut-être même pour une soirée enflammée dans les bars de la Calle la Calzada.


Les hôtels sont magnifiques avec des jardins intérieurs et une architecture à couper le souffle. Ça vaut la peine d’en visiter quelques uns et possiblement d’y siroter un cocktail afin de s’imprégner de l’ambiance locale.


Une visite à Granada saura également conquérir le cœur des gourmands, car on y retrouve les meilleures cuisines du pays. Profitez-en pour vous régaler des spécialités locales ou de mets internationaux à la saveur du Nicaragua.


Je recommande également un arrêt au Garden Café pour son ambiance et son café délicieux. Ensuite, une petite visite au Choco Museo pour les gourmands curieux d’en apprendre plus sur la fabrication du chocolat. Finalement, ouvrez grand les yeux lors de votre visite de l’église catholique la Merced pour admirer l’une des plus vieilles églises de la ville en plus de faire un tour au Parque Central de Granada en face de la fameuse cathédrale jaune qui est un des emblèmes du pays.



ISLA OMETEPE

L’ile Ometepe se trouve sur le lac Nicaragua, le plus grand lac d’eau douce au Nicaragua. On y retrouve deux volcans aux extrémités de l’ile, soit le volcan Concepción (1 700 mètres d’altitude) et le volcan Maderas (1 400 mètres d’altitude).


Ometepe est connue pour ses volcans jumeaux ainsi que pour la richesse de son sol propice à l’agriculture. Plusieurs éco-hôtels y cultivent leurs propres fruits et légumes et la plupart des aliments qu’on retrouve sur l’ile sont bio car les engrais sont quasi non-existants et très dispendieux.


Il est possible de faire du bénévolat dans différentes fincas (fermes) telles que El Zopilote et plusieurs offrent des ateliers de perma-culture ainsi que de travail sur soi, méditation et ressourcement. Si ceci n’est pas votre truc, nous vous recommandons d’aller visiter la cascade San Ramon ainsi que les piscines naturelles Ojo de Agua alimentées par une source d’eau douce pour vous rafraichir.


Sur l’ile on retrouve plusieurs espèces d’animaux sauvages tels que les singes hurleurs, les singes capucins, les serpents corail et plusieurs espèces d’oiseaux.


Nous avons été braves et nous sommes allés monter le volcan Concepción, mais nous vous avertissons que ce dernier s’adresse aux randonneurs avertis. On parle de 1 700 mètres d’ascension, puisque le départ s’effectue au niveau de la mer, en moins de 5 heures. Le tout dans une chaleur et une humidité accablantes. Pensez-y bien et considérez peut-être faire le Maderas à la place qui est apparemment plus facile.



POPOYO

Le coup de cœur de notre voyage est définitivement Popoyo. On parle d’une petite ville balnéaire située dans la municipalité de Tola qui était initialement un village de pêcheur et un endroit réputé pour ses champs de sel.


Maintenant, Popoyo attire des surfeurs et des voyageurs de partout dans le monde attirés par ses plages magnifiques, son ambiance relaxe et détendue en plus de ses vagues constantes. Popoyo se trouve au sud du Nicaragua, mais au nord de la fameuse ville de San Juan del Sur.


On y accède via la ville de Rivas et on se frappe à une route de terre pour quelques vingtaines de kilomètres, mais la route en vaut la peine. Si vous voulez un style de vie actif et sain, ne cherchez pas plus loin. Vous aurez également probablement la chance d’y rencontrer des gens à la recherche du même état d’esprit.


Nous avons passé plus d’une semaine au Café con Leche, l’hôtel d’un ami Québécois où nous nous sommes senti comme chez-nous dès que nous y avons posé les pieds. Marc Bonds possède l’un des plus beaux jardins sur lesquels j’ai eu la chance de poser les yeux avec une vue de choix sur l’océan Pacifique. Les vagues tout juste en face du café sont constantes et les couchers de soleil sont à couper le souffle.


Peut importe vos plans et votre itinéraire de voyage au Nicaragua, vous devez aller visiter Popoyo et prendre un bon café avec Marc et la famille du Café con Leche.

More Posts